Biogénéalogie

Une autre façon de comprendre le sens de notre maladie à travers notre histoire personnelle et familiale !

La biogenealogie
Nous avons hérité de nos parents et ancêtres nos caractéristiques biologiques et génétiques, ainsi que leurs histoires familiales enfouies dans nos mémoires inconscientes et encore actives… La Biogénéalogie, méthode thérapeutique de Marie-Françoise NOGUES, est une technique de décodage très précise permettant au patient de se comprendre étant donné ce qu’il sait en partie de la vie de ses parents et ancêtres. 

Pendant 17 ans, M-F NOGUES  a observé et trouvé les corrélations entre le vécu d’un patient et le vécu de son histoire familiale sur plusieurs générations. Chacun a un chemin unique, constitué de stratégies complexes. M F NOGUES a cependant réussi à déterminer 29 problématiques humaines ou conflits prioritaires possibles. Enfin, chacun aura à gérer plusieurs conflits transmis par ses ascendants durant sa vie …mais surtout celui qui se traduit souvent par une dysfonction organique pouvant évoluer en une maladie…

La Biogénéalogie ne doit en aucun cas se substituer à un traitement thérapeutique conseillé par la médecine traditionnelle. Lorsque l’organe est défaillant, il doit être traité médicalement. Ce qui n’empêche pas la personne parallèlement, de comprendre le sens de sa maladie pour augmenter ses possibilités de guérison et empêcher une éventuelle récidive. La bio généalogie doit être considérée comme de l’information et de la prévention au moyen d’une rééducation pour un changement.

 

Quelques exemples de conflits prioritaires 

  • Abus d’autorité
  • L’action est dangereuse
  • Amour virtuel
  • Interdiction d’être adulte
  • Dépendance
  • Le couple
  • Accusé à tort
  • Déshonneur
  • Loi du silence
  • Consanguinité
  • Le réveil du passé
  • Amazone
  • Famille négative
  • Le clan
  • Suicide
  • Agression
  • Déraciné
  • Le reniement
  • La reconnaissance
  • Sado maso du travail ou financier ou sexuel ou à l’amour
  • Se faire avoir
  • Etc.

Une personne peut rester soumise à une situation pendant des années, même si elle est malheureuse : il n’y a pas de jugement à avoir car c’est la meilleure solution pour elle. Mais le temps peut parfois réveiller son instinct de survie, comme si l’ordre vital prenait le dessus, et poussait cette personne à sortir de la soumission qui lui crée un stress devenu aujourd’hui insupportable. La personne va comprendre et prendre  sa juste place en exerçant sa propre autorité. Elle  s’est libérée du poids des non-sens de  comportement transmis par ses ancêtres.            

SINON… Ces non-sens de comportement hérités et cautionnés inconsciemment nous amènent à payer la facture d’une façon ou d’une autre durant notre vie (sur le plan émotionnel, mental, façon de penser et physique par de vraies maladies). EN EFFET : Il y a quelques organes cibles pour chaque conflit prioritaire… La somatisation du conflit mal géré ne se fait pas au hasard.

C’est à ce moment-là qu’intervient l’aide de la biogénéalogie, pour répondre aux questions restées sans réponses et donner à la personne les moyens de se corriger. C’est une aide au développement personnel. Avec  la reconnaissance et la compréhension de notre conflit prioritaire hérité, que nous cautionnons sans pouvoir le changer, il est proposé un travail de rééducation au quotidien avec conscience, afin de changer…

Devenir acteur de sa vie

 Avec l’aide de la biogénéalogie, nous pouvons :

  • arrêter de cautionner des comportements qui nous font souffrir
  • comprendre ce qui a été vécu dans notre histoire personnelle et familiale
  • faire la paix avec le passé, définir nos propres besoins
  • arrêter de somatiser et guérir automatiquement, naturellement, inconsciemment

Nous nous corrigeons avec l’apprentissage quotidien et les réajustements de comportement s’effectuent dans le temps présent, sans aucun besoin de revivre l’évènement perturbateur. De toute façon l’explication complète de ce qui a été vécu par nos ancêtres est inutile, l’important est de comprendre que toute guérison est un mécanisme d’auto-guérison.

Notre bon programme de vie était toujours à disposition au fond de nous, il suffisait de le retrouver et d’y croire à nouveau afin qu’il se manifeste.

Nous avons retrouvé notre chemin de vie… et le mieux-être…

Pour en savoir plus, consultez www.biogenealogie.fr, le site de M-F. NOGUES.

In Archive
My Account